Principes de base pour une détection des chaleurs optimale

Pour l’observation des vaches en chaleurs, il est recommandé de procéder selon un schéma bien défini et adapté à la réalité de votre exploitation. Basez-vous sur les 5 principes suivants:

  • Documentation: noter les observations faites
  • Signes de chaleurs: connaître les différents signes de chaleurs
  • Temps requis: prendre le temps nécessaire
  • Facteurs: connaître les facteurs qui influencent l’expression des chaleurs
  • Suivi des résultats: contrôler les objectifs atteints
  • Outils d’aide à la détection: utiliser des aides complémentaires 

Documentation: noter les observations faites

Tout noter pour une bonne vue d'ensemble!

Une documentation systématique et complète des chaleurs de chaque animal et de chaque groupe d'animaux est indispensable et vous aide à interpréter correctement les signes les plus discrets.

Exemples de planning

Voici quelques exemples de supports utilisés pour noter les observations des chaleurs:

Le calendrier classique

L’agriculteur Pierre B. utilise un calendrier en papier qu’il a accroché près de la porte de l’étable. Il a accroché le stylo à une ficelle fixée au mur pour l’avoir toujours à portée de main. Dès qu’il observe des signes de chaleurs, il les note sur le calendrier. Il y inscrit aussi les inséminations réalisées (en plus de la carte d’étable). Il a pris l’habitude de jeter un œil sur le calendrier des chaleurs tous les matins en entrant dans l’étable. Il sait ainsi à quelle(s) vache(s) il doit être particulièrement attentif au cours de la journée et des journées suivantes.

Le logiciel informatique

Dans son exploitation de grande taille, l’agriculteur Jean-Luc F. gère son troupeau avec un programme informatique directement raccordé à son système de traite automatique. Il établit des listes d’action avec les chaleurs, les observations des chaleurs et les inséminations. La vétérinaire avec qui il travaille peut aussi se connecter directement au système. Elle vient le voir tous les 15 jours pour le suivi de troupeau intégré STI et utilise les données du programme. Ses diagnostics, traitements de fertilité et autres thérapies y sont aussi intégrés, et entraînent d’autres actions.

L'app

Le jeune éleveur Stéphane M. utilise son smartphone comme calendrier des chaleurs. Il a téléchargé l’application Smartcow, où il note les vaches en chaleurs. L’app lui signale à l’avance, sur la base d’un délai qu’il a défini lui-même, quelle vache pourrait être en chaleurs le jour suivant. Le jeune éleveur peut aussi consulter les données relatives aux inséminations. Comme il a toujours son smartphone sur lui, il trouve que c’est l’outil le plus pratique -et le plus léger- pour la surveillance des chaleurs.

Reconnaître les signes de chaleurs

Toute personne qui procède à l’observation des chaleurs doit en connaître les manifestations principales. Quels sont les signes des chaleurs et comment les interpréter correctement?

Prendre le temps, observer calmement

Les spécialistes recommandent d’observer les vaches 3 x 15 min par jour, voire 4 x 15 min, mais jamais pendant la traite et l’affouragement, périodes pendant lesquelles les animaux sont trop occupés pour exprimer les chaleurs. La détection des chaleurs est plus effective si l’on observe les vaches au pâturage, dans l’aire de sortie ou pendant les périodes de repos à l’étable.  

Trucs & astuces

Voici quelques idées pour mettre en œuvre le temps d’observation des chaleurs recommandé:

Une aire de sortie bien située

«L’aire de sortie des vaches se situe directement devant la fenêtre de ma cuisine; pendant que je prépare les repas, je peux voir quelle vache est en chaleurs, c’est très pratique!», raconte Paula D., agricultrice.

Un père observateur

Le père de l’agriculteur Bruno F. est un senior encore très actif: «Mon père passe du temps dans l’étable et s’occupe des vaches, l’observation des chaleurs est donc garantie.»

Une petite promenade

Angélique T. a une autre méthode: «Je vais souvent me promener avec les enfants près du pâturage. Nous faisons d’une pierre deux coups: les enfants prennent l’air et moi je peux observer les vaches.»

Observations nocturnes

Le conseil du jeune éleveur Guillaume M.: «Je suis très engagé au niveau local et j’ai souvent des réunions le soir. J’ai pris l’habitude de passer à l’étable avant d’aller me coucher. Je peux ainsi souvent voir des signes de chaleurs qui m’avaient échappés au cours de la journée».

Un livre à l'étable

Gian P. va encore plus loin: «Nous pratiquons les vêlages saisonniers et pendant la période des inséminations, je prends le temps d’observer le troupeau le soir. J’ai mis un vieux divan dans l’étable et je m’y installe avec un bon livre».

Les textes et images proviennent tous de notre site partenaire www.la-vache-fertile.ch- vous y trouverez de plus amples conseils sur la fertilité.