Des chaleurs tous les 21 jours

Les chaleurs se produisent à intervalles réguliers (généralement tous les 21 jours) et sont le signe de la disposition de la femelle bovine à l’accouplement. Pendant un à trois jours, la vache en chaleurs affiche un comportement particulier et ses organes sexuels se modifient en raison du la hausse du taux d’œstrogènes (hormones des chaleurs) dans le sang. Cette hormone, qui est produite par la maturation du follicule situé sur l’ovaire, déclenche les signes de chaleurs typiques chez la vache.

Dans le chapitre sur les chaleurs, vous trouverez des informations sur les thèmes suivants: 

  • Les signes manifestés par la vache durant les différentes phases des chaleurs
  • La corrélation temporelle entre les chaleurs et l’insémination
  • Des conseils pour une bonne observation des chaleurs
  • Les facteurs qui ont un impact positif ou négatif sur la manifestation des chaleurs 

Les différentes phases des chaleurs

Pendant une période qui dure entre un et trois jours, le comportement ainsi que ses organes sexuels de votre vache changent en raison d’une augmentation du taux d’œstrogènes (hormones des chaleurs) dans le sang. Cette hormone, qui est produite par le follicule en maturation situé sur l’ovaire, déclenche les signes de chaleurs typiques chez la vache. Au cours du processus des chaleurs, ces signes gagnent en intensité et changent.

Les différentes phases des chaleurs sont:

  • les préchaleurs (ou proœstrus)
  • les chaleurs principales (œstrus)
  • les postchaleurs (postœstrus)

Agitation et préchaleurs

Deux à trois jours avant les chaleurs principales, la vache est plus agitée, se déplace davantage et forme de petits groupes avec des congénères. Elle renifle la vulve des autres vaches, retrousse souvent la partie supérieure du museau (flehmen) pour mieux humer les phéromones émises par ses congénères. Chez certaines vaches, la production laitière diminue. La vulve, mieux irriguée, est rouge et légèrement enflée, les glaires vaginales sont claires et filantes. Il est encore trop tôt pour inséminer.

Ces signaux de vaches sont typiques de la phase des préchaleurs:

  • Pose de la tête
  • Flehmen
  • Reniflements

Acceptation du chevauchement

Plus le follicule situé sur l’ovaire grossi, plus il produira d’œstrogènes, et plus les signes de chaleurs seront évidents. L’hormone des chaleurs, qui se réparti dans tout l’organisme, entraîne des changements physiologiques. La vache a un regard fixe, dresse les oreilles et creuse le dos. Elle chevauche ses congénères au niveau de la tête et du dos. Le signe le plus évident le plus évident est le réflexe d’immobilisation (ou acceptation du chevauchement) qui traduit le début des chaleurs principales. La vache en chaleurs ne bouge plus lorsqu’une autre vache la chevauche. 

Ces signaux de vaches sont typiques de la phase des chaleurs principales:

  • Réflexe d’immobilisation
  • Glaires des chaleurs

Les postchaleurs succèdent à l’ovulation

Pendant la troisième phase de l’œstrus, à savoir les postchaleurs, la vache ne reste plus immobile quand une congénère veut la chevaucher. Le réflexe d’immobilisation a disparu. Son comportement général se normalise, les signes de chaleurs s’atténuent et la vache redevient plus calme. On observe parfois des sécrétions vaginales sanguinolentes dans la région de la vulve ou à la base de la queue, ce qui indique un saignement de la muqueuse utérine.

Les textes et images proviennent tous de notre site partenaire www.la-vache-fertile.ch- vous y trouverez de plus amples conseils sur la fertilité.